Accueil / C-Qui ? Imprimer

C-Qui ?

Voici près de cinq années que je suis le Fondateur de l’entreprise Civilisation 2.0, aujourd’hui devenue association à but non lucratif de type Organisation Non Gouvernementale. J’assure également toujours la direction de rédaction de Civilisation 2.0 Actus, avec sa veille d’informations et d’innovations, sa maintenance, sa communication et son développement internet. Avant cela, je fus coordinateur des pays francophones durant quatre ans pour une organisation internationale, puis disposé au sein de son groupe de réflexion international pour le développement et la stratégie interne et externe (trois millions de bénévoles).

Par le passé j’eus l’opportunité d’être instruit en gestion de projets, avant de devenir l’intermédiaire principal pour le compte d’une société spécialisée en création et développement du numérique. Riche de nombreuses expériences dans divers métiers du secteur primaire au tertiaire, ainsi que du secteur social, cela m’a permis d’ouvrir une certaine expertise dans de nombreux domaines et de développer des qualités en innovations. J'ai eu également la chance de diriger deux entreprises à mon compte, dont BagInfo, structure de soutien aux projets informatiques.

Durant deux années, j'ai été bénévole pour le Conseil Départemental de l'Hérault. Ma participation s'est articulée à la fois sur le Comité Consultatif Bitterois RSA et en tant que Membre élu à la Commission d'Équipe Pluridisciplinaire. Actuellement je poursuis mon investissement dans le tiers-secteur, notamment en continuant mes activités au sein de Civilisation 2.0, mais également comme soutien au tissu social dans le secteur éducatif pour l'Instruction en Famille et pour les revenus minimums. J'intègre à la rentrée 2016 l'Université de Psychologie de Clermont-Ferrand dans l'objectif de suivre un cursus LMD.

Personnellement

La manière dont on me décrit est la suivante. Je suis un pragmatique, un athée iconoclaste, rationnel critique, humaniste séculier, et matérialiste. Chercheur pour une société dont l'Économie est Basée sur les Ressources, je m'oriente vers une société amonétaire. Libertin néo-romantique (XVIIème) hédoniste ouvert type Onfrayiste, avec une philosophie assez épicurienne. Penseur stratégiste, ma table d'échec est le monde, et mon objectif est son bouleversement.

Également périodiquement darwiniste cynique, accompagné d'un humanisme séculier corrosif, je soutiens que l'instruction informelle formalise nos acquis et assoit nos connaissances, et que l'amour n'est qu'un fantasme culturel mais que les clés sont la tryptique empathie-extentionnalité-compersion. Technophile depuis l'enfance, la science et la technologie m’enthousiasment.

Ma présentation pourrait alors être la suivante. Se présenter, c'est avant tout faire le clicher d'une période, un soi que l'on imagine être et deviendra un autre imaginaire. Sur quoi être sûr ? Déposer ce message outrecuidant sur ce fameux réseau qu'est l'InterNet à l'aide de l'ordinateur, où, trente rotations et quelques autres, de notre globe autour de notre étoile, je l'ai vue la première fois.

J'écoute en me délectant tout bas de la construction permise, je me suis fait un cheval de bataille l'évincement du travail, ou plutôt de l'emploi. Hédoniste donc, travailleur dans l'oisif alors.

L'hédonisme fort de plaisir de ne point être troublé par ce qui est forcé à la déplaisance, au dégoût, au caractère de ce qui est tronqué à son personnage. En terme déliquescent, une fonction qui ne cherche pas l'extase mais suit son propre cours, bien confortablement ancré dans son lit, tout en obéissant aux tumultes qui l'environnent.

Rationnaliste matérialiste ensuite. Ce que je touche ou peux toucher, puis prédire et être répliqué est réel, s'attarder sur le reste n'est qu'illusion et une perte d'une énergie si précieuse à la vie. C'est une question d'économie et d'échelle. Investir et s'investir, s'user dans des choses qui ne seront pas fonctionnelles et n'auront pas l'avantage d'être utilisées par l'expérience post-échec serait un finalisme que je ne me laisse pas l'emploi d'être.

Père. D'une importance importante à réaliser. Parce qu'être père d'une enfant, élever un être au sens premier et commun, est assurément quelque chose de bouleversant pour sa personne, mais aussi pour toutes les autres. Les repères cognitifs en ébulition tellement sont-ce changeant, l'exégèse permanente est.

L'interface qui me construit s'essaie à l'idée de l'adolescence iconoclaste et revêche, alliée à l'enfance méthodique et curieuse. Pamplhétisation d'une structure humaine me direz-vous sans doute, mais au combien nécessitant d'être toujours en avant dans la réflexion, un automatisme-su et préservé.

La poursuite de la connaissance me caractérise, et surtout celle de l'humain et du relationnel qu'il tente de s'engager. Cela est obligé par ma propre déficience sociale, prioritarisé concomitamment dans le creuset de l'hédonisme social, de la curiosité de communication et de l'iconoclastie morale. Nieztsche se demandait ce qu'était la morale et à quoi cela pouvait-il donc bien servir. Un siècle et demi plus tardivement, je l'exécute aussi.

Alors qui suis-je ? Je ne sais pas. Qui cela intéresse ? Ceux qui sont intéressés. La question ne serait-elle pas plutôt orientée sur la pertinence des mots ? Se décrire avec des mots, c'est sans doute la meilleure façon de moins le faire.